3 imparables raisons de rater vos impressions 3D

Et si vous mettiez plutôt la chance de votre côté?Vous venez de passer quelques dizaines de minutes (et un super agréable moment!) avec votre enfant à créer ensemble un nouvel objet en 3D sur votre ordinateur. Vous préparez votre création afin de pouvoir l’imprimer. Vous êtes l’heureux propriétaire d’une belle imprimante 3D FDM (impression par dépôt de couches successives d’un filament thermoplastique après l’avoir chauffé et extrudé). Vous venez de lancer l’impression! Toute la famille regarde le démarrage de l’impression. Seul Teddy, votre petit chien, ne sourit pas car personne ne lui accorde la moindre attention.Les premières couches de filament se superposent à merveille. Tout semble très bien parti pour rendre bien réel ce qui n’était que virtuel sur l’écran de votre ordinateur. Votre enfant ne tient pas en place, les adultes ont les yeux écarquillés.Tout à coup, quelque chose semble mal se passer. La nouvelle couche de matière plastique, ABS ou PLA, n’adhère pas correctement sur la précédente. Rapidement, vous voyez une pelote de fil se promener au bout de la tête d’impression de votre imprimante. Votre impression est raté ! tangledCa vous rappelle quelque chose ? Vous avez déjà vécu cette situation ? Un de vos amis vous en à parlé ? Vous l’avez lu sur un forum Internet ? Et oui, ce genre de mésaventure arrive de temps en temps.Si vous voulez améliorez la qualité de vos impressions, je vous propose trois solutions très efficaces.

  1. Entreposez vos rouleaux de filaments :

- dans un endroit à l’abri de la lumière,- TOUJOURS dans son emballage plastique fermé si vous ne l’avez pas encore utilisé,- dans ce même sac plastique ou un autre toujours assez épais en le fermant bien et avec le petit sachet absorbeur d’humidité (si vous avez de jeunes enfants, ces sachets doivent être totalement hors de porté de leurs mignonnes petites mimines = les rouleaux stockés aussi !).

  1. Protégez avec un film plastique le rouleau de filament si vous le laissez en place sur l’imprimante.

Si vous vivez dans un endroit très sec (ce qui est mon cas), vous risquez de voir votre filament se casser net là où il pénètre dans la gaine plastique qui mène à la buse chauffante.Si vous pensez que vous n’allez pas utiliser votre imprimante pendant plusieurs jours, c’est encore mieux de ranger le rouleau dans son plastique, avec son sachet absorbeur d’humidité et à l’abri de la lumière.

  1. N’hésitez pas à acheter des rouleaux de bonne et même très bonne qualité.

Certains rouleaux semblent être très bon marché, donc on pense faire une très bonne affaire. Le problème, c’est que vous prenez le très grand risque de voir vos création se transformer en pelotes de filament. C’est joli et même amusant la première fois. Quand ça se répète trop souvent, vous risquez très fortement de beaucoup moins l’apprécier. Croyez-moi sur parole. J’ai fait le test avec les deux matières les plus courantes le PLA et l’ABS. Un bon rouleau est souvent plus cher qu'un rouleau bas de gamme. Mais la qualité du filament fait toute la différence entre une grande grimace de contrariété et un grand sourire avec les yeux qui pétillent. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté de ne pas gaspiller votre temps, votre argent, vos nerfs et, avant tout cela, de faire des heureux avec les cadeaux exclusifs que vous aurez créés pour ceux que vous aimez.